Square des Amandiers

En période de confinement, un des jardins les plus proches de chez moi.
« Je désinfecte tout. Même mes enfants ils rigolent. Tout ce que je ramène de dehors, je désinfecte. »

des voisins assis sur les bancs

Jardin Émile Gallé

Près de chez moi un square où je n’étais jamais allé.
J’ai trouvé quelques uns de mes semblables cherchant un endroit où respirer, lire ou s’exercer à la guitare.

des hommes assis dans une allée ombragée

Square de la Roquette

C’est une autre version plus rapprochée de l’aire de jeux pour enfants.
J’aimerais faire vivre davantage le chemin en arrière-plan derrière les arbres en y montrant peut-être des personnes qui se dirigent vers le fond du jardin, qui promènent leur chien, des jeux d’enfants. Mais pour cela il faut que ,je choisisse un format plus grand.

Autour de l'aire de jeux des enfants

Square de la Roquette

Le jardin à proximité de chez moi, dix minutes à pied.
La première version ne me convenait pas à cause de la couleur du tronc au premier plan. J’ai un autre jour inclu le jardinier en amorce et la couleur de son gilet a ré-équilibré le dessin, peut-être.⁠

Des habitants autour de l'aire de jeux

Rue Villiers-de-l’Isle-Adam

Au bout de la rue on aperçoit une lumière vive.
C’est l’éclaboussure de couleur du square du Docteur Granché.Les paysagistes ont mijoté l’effet en choisissant les espèces de plantes. Le moment venu, les feuilles révèlent soudain leur éclat coloré.
Moi qui ne m’y connais pas en jardin, j’ai été impressionné. Quelqu’un peut-il me dire de quelle espèce de plante il s’agit ? C’est une ponctuation brève qui s’éteint après quelques jours.

ombres au premier plan, au fond feuillages d'Automne

Le square de la Roquette

À Paris, en période de confinement, il ne reste que les squares où dessiner les espaces habités par les gens, dans un périmètre de 1 km de chez moi et une durée impartie de 1 h.
Ce square occupe un terrain anciennement investi par une prison. Et on a gardé l’entrée en pierre de l’ancienne prison. Ce qui fait qu’en entrant dans le jardin tu as l’impression de gagner à chaque fois un temps de liberté et d’évasion sur un territoire jadis voué à la coercition.
Le terrain a été profondément remodelé en espaces à des hauteurs variées avec des usages propres et aussi des personnes d’âge différents. La passerelle qui le traverse est peut-être le caractère le plus distinctif du jardin. Ce qui m’a attiré sur ce point de vue c’est le contraste entre différentes manières d’occuper le lieu, à différentes profondeurs, accentué par la passerelle. L’agencement de la lumière et des ombres, des couleurs, vertes d’un côté et orangé/rouge de l’autre. Il faut noter que tout le travail de dessin a été fait en réalité par les terrassiers et jardiniers. Moi je n’ai fait que recopier le résultat qu’ils ont obtenu.

Beaucoup d'animation sur le terrain de sport